Prendre des protéines avant ou après l’entraînement ?

Prendre des protéines avant ou après l’entraînement ?

protéines-training-prendreComme les études scientifiques le prouvent à juste titre, des suppléments de protéines et d’acides aminés de haute qualité peuvent contribuer de manière significative à l’accumulation de masse musculaire. En revanche, la question de savoir si l’on doit prendre ces préparations avant ou après l’entraînement afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles n’est guère étudiée. Par conséquent, il n’est pas possible d’étayer ou de réfuter les avis courants sur le meilleur moment de la recette. Néanmoins, vous devez absolument vous confronter à ces opinions afin d’en tirer votre propre conclusion.

Pourquoi ne pas s’entraîner l’estomac plein

Il y a de nombreuses raisons qui expliquent qu’il ne faut pas s’entraîner juste après le repas. L’une des raisons est que la digestion est un processus extrêmement complexe, pour lequel le corps doit consacrer beaucoup d’énergie. Cette énergie manque alors à son tour pour pouvoir s’entraîner intensément. Si vous vous entraîniez malgré tout, vous priveriez le tube digestif de l’énergie dont il a désespérément besoin pour pouvoir traiter la nourriture de manière optimale. En outre, après le repas, le sang se déplace des muscles vers le tube digestif pour la digestion. Toutefois, pour pouvoir s’entraîner efficacement, les muscles doivent être parfaitement irrigués. L’entraînement ramènerait une partie du sang dans les muscles. Toutefois, il en résulterait que l’appareil digestif ne disposait pas de suffisamment de sang pour fonctionner efficacement. On pourrait donc conclure que l’exercice à l’estomac plein semble plutôt contre-productif, tant en termes de croissance musculaire que de digestion. Cela dit, un estomac plein limite la mobilité.

Mais pourquoi ne pas s’entraîner à jeun ?

L’entraînement musculaire intensif consomme beaucoup d’énergie. Si cette énergie n’est pas disponible sous la forme de certains nutriments, tels que les glucides à récupération rapide, votre corps sera en quelque sorte enclin à la générer à partir de lui-même. Si vous voulez perdre des kilos en trop, ce ne serait pas mal non . Cependant, si vous avez peu de graisse corporelle, votre corps risque de dégrader la masse musculaire pour produire de l’énergie. Par conséquent, de nombreux athlètes ont tendance à cibler leur corps avec des sources d’énergie à action rapide juste avant les séances d’entraînement, comme: Glucides d’amidon de maïs de cire, dextrose, fructose et matodextrineà la fin de l’année 1994. En outre, vous pouvez obtenir un milk-shake protéinique facilement digeste 30 à 60 minutes avant l’entraînement et juste avant les prochaines séances d’entraînement Prendre des acides aminés rapidement solublespour faire face à une perte de muscle non désirée. En fait, vous pouvez prendre des acides aminés libres même pendant l’entraînement entre les différents exercices ou phrases. En revanche, une prise de protéines entières pendant l’entraînement serait probablement moins judicieuse, car elles sont trop lentes à se dédoubler pour être utiles.

Pourquoi il faut absolument fournir des protéines de haute qualité à ses muscles après l’entraînement

La formation à la résistance augmente ce que l’on appelle les biosynthèses protéiques. Très simplifié expliqué, cela signifie à peu près que les protéines sont converties en masse musculaire maigre rapidement après l’entraînement et en grande quantité qu’avant. Par conséquent, il est recommandé que vous exercent rapidement une protéine immédiatement après l’entraînement, comme Whey Protein- prendre. En outre, vous devriez également vous soucier d’un approvisionnement optimal en protéines dans les heures à venir. En effet, comme le montrent les études les récente, le taux de synthèse en question reste élevé pendant au moins 24 heures et . Cela signifie que vos muscles se développent même la nuit pendant le sommeil, à condition qu’ils disposent de protéines suffisantes pour la biosynthèse des protéines. Par conséquent, le soir, ce sont surtout les protéines à long terme qui s’offrent. Par exemple, Caseinqui est utilisé beaucoup lentement que la protéine Whey déjà mentionnée.

Conclusion

Même si des preuves irréfutables de la part de la science font encore défaut, certains éléments fondamentaux peuvent néanmoins être pris en compte. Le premier point est que, bien que saturé, vous ne devriez pas vous entraîner l’estomac plein. En outre, il est recommandé de prendre des acides aminés librement disponibles peu de temps avant et éventuellement pendant vos séances d’entraînement. En , tu devrais par un approvisionnement ciblé en milk-shakes augmenter le niveau des protéines dans le corps immédiatement après l’entraînement et le maintenir pendant au moins 24 heures.

5 commentaires
  • Ajouter un commentaire