Interview de IFBB Athlet Valantis Dokos

Interview de IFBB Athlet Valantis Dokos

Valantis Dokos dans l’interview

Cet article est directement suivi d’une interview. Cette fois avec un bodybuilder, l’athlète IFBB Nettoyage des quais.

Nettoyage des quaisEn ce qui concerne la personne:

  • Nom: Chrysovalantis Dokos
  • Année de naissance: 1982
  • Taille: 178 cm
  • Nationalité: allemand/grec
  • Lieu de résidence: Ierloh
  • Poids: Hors saison 110 kgPre Contest 98 kg
  • Profession: Vétérinaire
  • Entraînement depuis: Août 2002 (avant seulement les demi-mesures faites...:)
  • Objectifs: IFBB Pro werden

Valantis Dokos dans l’interview de Musculation Athlétisme :

1a. Bonjour Valantis ! Comment êtes-vous arrivé à la musculation et depuis quand faites-vous ce sport ?

Les docos de Valanti: À l’âge de 20 ans, j’ai eu un magazine « MuscleMag » dans mes mains. Dès le même jour, j’ai réédité ma vie pour réaliser un jour mon rêve de devenir un professionnel de la musculation, un très bon.

*Magazine américain de musculation et de fitness.

1b. Qu’est-ce qui vous motive, comment vous motivez-vous et avez-vous un mentor ?

Les docos de Valanti : En tant qu’être humain, je suis très déterminé et je donne toujours tout pour ne pas « rater ». Mon mentor est aussi mon coach, Dennis James. Il me motive beaucoup et le fait qu’il croit en moi me donne un coup de pouce en .

2. Tu es vétérinaire de profession. Comment concilier la profession, la charge d’entraînement élevée dans le sport et le temps nécessaire pour une alimentation efficace. Peux-tu nous faire une brève description de ta routine quotidienne ? A quoi ressemble ta semaine d’entraînement ?

Valantis Dokos: Je peux bien combiner la profession de vétérinaire et en même temps l’entraînement intensif, parce que j’ai ma propre pratique (Dokos en Iserlohn). Ça me permet de répartir mes heures de travail moi-même. Ma semaine d’entraînement varie toujours. En fonction de la phase où je me trouve. Quand je traverse une phase intense, je m’entraîne 5 fois par semaine, le souvent du lundi au vendredi. Le week-end, je me repose.

3a. A quoi ressemble ta vie de bodybuilder à côté du métier ? Emportez-vous chaque compétition et chaque spectacle que vous pouvez obtenir, ou êtes-vous détendu et cherchez-vous les faits saillants ?

Les docos de Valanti: Jusqu’à présent, je ne visais que des compétitions ciblées. Mon but était de gagner chaque championnat, ce qui n’est évidemment pas facile. J’ai changé d’attitude maintenant et j’ai l’intention de participer à beaucoup de compétitions pour que mes chances de remporter une « grande » victoire s’accroissent.

Nettoyage des quais3b. C’était quand ta première compétition ? Étiez-vous satisfait de votre position et de votre forme et quelle expérience avez-vous emportée de cette compétition ?

Valantis Dokos: Ma première compétition a eu lieu en 2011, le championnat international ifbb international des nouveaux arrivants et le même soir encore la Coupe du poids lourd. J’ai gagné ma classe jusqu’à 90 kg à l’époque, et j’ai gagné la victoire finale au championnat des nouveaux arrivants et, pour couronner le tout, le poids lourd. C’était un sentiment unique, la meilleure chose qui pouvait arriver. Pour les circonstances de l’époque, ma forme était très bonne, mais si on vous compare à la forme actuelle, vous réalisez immédiatement que je me suis amélioré.

4. Avez-vous imaginé le sport et l’effort que cela implique ? Il y a toujours des gens qui commencent à « faire » de la musculation et qui pensent ainsi dans Environ, avec un peu d’entraînement et manger beaucoup, vous pouvez devenir M. O. D’autres pensent qu’on va à la gym deux fois par jour pendant quelques heures, qu’on se nourrit principalement de suppléments, qu’on se produit tout le temps dans les compétitions et les spectacles et qu’on n’a besoin d’aller travailler.

Valantis Dokos : C’est ainsi que j’ai imaginé le sport et l’effort qu’il implique dès le début. Je savais que c’était très exigeant et je savais ce qui m’attendait. Les gens pensent vraiment que c’est très simple. Mais ce n’est pas le cas. La génétique joue un rôle d’alpha, que vous puissiez obtenir de bons mâles ou non. La génétique et le travail dur, cohérent, mènent certainement au succès.

5. Quelles améliorations à votre performance/forme envisagez-vous d’améliorer dans un avenir proche? Quels sont tes objectifs à long terme ?

Valantis Dokos: Je suis actuellement en mode « mode » de repos :), je me régénère et j’essaie de donner une pause à mon corps. Je pense qu’il est très important de donner aussi une pause à votre système nerveux pour pouvoir faire de bonnes performances tard. Début 2016, j’ai l’intention d’attaquer à nouveau de manière très dynamique. Je vais essayer de construire de la masse, de construire des muscles aux bons endroits pour que j’améliore ma symétrie. Mon objectif est toujours de gagner la Pro Card*.

*Pour démarrer chez les professionnels de la proleague internationale IFBB, il faut une licence professionnelle appelée « Pro Card » (carte professionnelle). Les grandes compétitions ou championnats professionnels de l’IFBB Proleague sont par exemple le fameux « Arnold Classic » et le « Mr. Olympia ».

Nettoyage des quais6. À quoi ressemble votre entraînement en ce moment si vous le laissez aller tranquillement ? Pourrais-tu donner un aperçu de la façon dont vous concevez votre entraînement ?

Valantis Dokos : Grâce à ma pause, je m’entraîne actuellement de manière très irrégulière et moins intense. Je dois admettre que je suis toujours en ordre d’entraînement, je ne garde jamais un plan de d’une semaine. C’est peut-être un peu paradoxal, mais mon corps ne s’y habituera jamais. Donc mon entraînement est très instinctif, je décide quel exercice je vais faire à court terme, pas avant d’être entré sur le terrain d’entraînement.

7a. A quoi ressemble votre alimentation pendant la phase de masse (off season) ? Pouvez-vous nous indiquer brièvement vos calories, vos graisses, vos protéines et vos glucides dans votre régime alimentaire ?

Valantis Dokos: Dans ma saison d’intersaison, je mange beaucoup ou j’essaie de manger beaucoup, mais les sources de nourriture sont très propres. De temps en temps, je « pèche » comme n’importe qui d’autre. Mes protéines sont limitées à environ 300 grammes. Toutefois, les Hydrates de carbone je suis très élevé parfois, jusqu’à 1000 grammes. La graisse est très modérée, de 60 à 80 grammes et ce sont principalement des acides gras insaturés.

7b. Et qu’en est-il de la saison on de l’alimentation pour la définition de la compétition musculaire ?

Valantis Dokos: Dans l’alimentation, les conditions nutritionnelles changent. Essayez de garder ma graisse minimale. Les protéines restent à peu près la même que dans l’intersaison. Les glucides varient selon la forme, mais bien sûr beaucoup moins que dans l’intersaison. Mon régime, je commence la plupart du temps avec environ 700 grammes de glucides.

8. Vous êtes « Team Scitec » athlète. Quels sont vos meilleurs 5 suppléments de Scitec Nutrition que vous utilisez vous-même ?

Valantis Dokos: J’ai la chance de Scitec Nutrition d’être parrainé. C’est vraiment génial que Scitec propose un grand choix de suppléments. Mes cinq meilleurs Supps sont:

  • 100 % Whey Isolat Isolat de protéine de lactosérum microfiltré et ultra-filtré
  • Vitargo, une maltodextène hydrate de carbone avec un poids moléculaire élevé
  • Magie Amino complexe d’acides aminés à 10 composants
  • Lean Boss Transformer-Matrix
  • Hiver Xmon premier choix pour l’hiver pour protéger mon système immunitaire. Essayez, ça en vaut la peine!

Nettoyage des quais9. Quelle est votre prochaine compétition ou vos prochaines compétitions / spectacles ?

Valantis Dokos: Ma prochaine compétition n’aura pas lieu tant que je ne me sentirai pas prêt physiquement pour tirer le meilleur parti, et ce sera la victoire. Il s’agira certainement d’une compétition internationale, comme M. Olympia Amateur, Arnold Classic ou Ben Weider Cup, autant de compétitions où vous pouvez gagner la carte professionnelle.

10. Trois conseils précieux que vous voulez donner à nos lecteurs ?

Valantis Dokos: 3 conseils précieux que je veux donner aux lecteurs :

  1. Faites attention à votre santé, s’il vous plaît. Si vous n’avez pas d’ambitions de compétition (réalistes), vous devriez être un peu calme.
  2. Les rêves ne sont pas seulement là pour qu’ils restent des rêves, mais aussi pour les réaliser. Croyez en vous et soyez patients, vous serez récompensés un jour.
  3. Chaque corps est unique, chaque personne fonctionne différemment. Il y a des règles que vous pouvez suivre, mais chacun doit savoir par lui-même quel régime ou quel syle d’entraînement vous convient. Quand on voit des succès, il faut s’en tenir à cette méthode. Pourquoi changer quoi si on fait des progrès ?

Merci beaucoup Valantis ! Bonne chance et bonne chance pour vos autres buts et vos autres courses !

Si vous souhaitez en savoir sur Valantis Dokos, vous trouverez d’informations et d’images actuelles sur ses pages de fans :

  • Facebook: Athlète valantis Dokos Ifbb
  • Instagram: valantisdokos
  • Chaîne YouTube: Nettoyage des quais

Si vous avez aimé l’interview d’IFBB Athlet Valantis Dokos, laissez un commentaire.

Nous, de la ferme musculaire Athlétisme, sommes toujours ouverts à des interviews avec des professionnels et des amateurs de la scène fitness, sport de force et bodybuilding, il vous suffit de nous er.

Images : © Scitec Nutrition, Valantis Dokos, Max Cameo (couverture)

Ajouter un commentaire